Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 20:52
Biloute ch'est mi (chti orkestra)






RETOUR-MENU.PNG



chansons2.PNG
Repost 0
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 20:37
m'lampiste : Edmond Tanière

http://youtube.com/watch?v=VeIB2v7VJ40&feature=related


M'lampiste
Em' tiot' lampiste
M'lamp'all'va bien mais mi j'sus triste
M'lampiste
Em'tiott lampiste
Car dins tes mains, m'lampt all'va bien

A ch't'heure dins tous chés fosses
Pour y trier ch'carbon
In y vot pus qu'des gosses
Des fill's et des garchons
A l'lampist'rie point d'bile
In est tout émotionné
Quand in d'mand' à chés filles
Es' lamp' pour dévaller
In les raviss' ed' coin
In serr' ses poings dins sin béguin

Refrain

Quand t'armets d'z'allumettes
Dins m'lamp' quand y n'a pus
Ch'est que j'deviens tout bête
Telltmint qu'j'in sus confus
Tin mouchoir bleu sus t'tiète
Avec ses tiots pos blancs
Cha fait tourner m'barett'
Qué j'n'ai pus d'goût d'déchint' au fond
Ej'vos tes yux mignons
Tin court jupon dins min carbon

Refrain

T'as d'z'yux comm' eun' anguille
Quand t'armont' à midi
Eut' figur' tout plein d'huile
P't'ête bin aut' coss' aussi
Mi noir comm' eun' gaillette
Et plein d'graiss' ed'barrou
l'té prêt'ros bin rn'liquett'
Pour t'imbrasser jusqu'à tin eou
Pusque t'as du déehet
Té peux essuyer mes baisers

Refrain

Quand t' archeux à l' quinzaine
J'tâch' d'êt' à tes côtés
Près d'tin jupon d'indienne
Jé m'sins tout artourné
Té sins un peu l'binzole
Mais jé m'pouss' contre ti
l'm'in fous si in rigol'
Mi j'té ming'ros comm' un biscuit
car mi J'sus un mineur
Qui donn' sin cœur
Pour un bonheur

Refrain

El' diminch' dins ch'villache
Avec tous mes copains
l't'aperchos tout in nache
Just' à l'port' d'un crincrin
Hoé! viens fair' eun' danse
Avec un galibot
J'té dis em'tchot' Hortens'
A mon Machut y'a un piano
Et là nous y dans'rons
Au joyeux son d'l'accordéon

Refrain

(Folk. Adapt. et Arrgt. Edmond Tanière)




RETOUR-MENU.PNG




chansons2.PNG
Repost 0
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 11:37

L'accordéoneu : Raoul de Godewarsvelde









RETOUR-MENU.PNG



chansons2.PNG
Repost 0
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 07:19

Les Tomates : Edmond TANIERE





Les tomates chanson d'Edmond Tannière

Ch’est un paufe garchon
Qui s’app’llo Edmond
I’étot des corons
Du côté d’Fouquières,
I’in avot assez
Après ses journées
D’aller travailler
Dins l’gardin d’sin père.

Pour s’in échapper
I s’dit, j’va m’marier
Cha a été vite fait,
I' étot pas vilain
All’ étot béllotte
Un p’tit peu lolotte
Mais pour la popotte
Alle n’y connaichot rien.

I mingeot des tomates,
Des tomates, des tomates
Et l’paufe garchon, i savot bien
Qu’i étot marqué par le destin,
Mais i s’disot pour se faire eune raison
Ch’aurot pu ête la saison des melons.


Cha d’vot arriver
Il a tout plaqué
I s’in est allé
Pou’ trouver l’bonheur,
Ch’est à Carpentras
Qu’un jour i trouva
Quéqu’quoss’ qui étot pas
Sin métier d’mineur.

Dins ces pays-là
In réclam’ des bras
Faut dire que ch’est pas
L’ boulot qui les tue
Du matin au soir
Comme un vrai bagnard
I étot d'sus l’trimard
I n’in pouvot plus.

I portot des tomates
Des tomates, des tomates.
Et l’paufe garchon, i savot bien
Qu’i étot marqué par le destin,
Mais i s’disot pour se faire eune raison
Ch’aurot pu ête la saison des melons


Il avot ma foi
Un biau filet d’voix
Alors ch’est pour cha
Qu'il voulut canter
I appris des canchons
Sur s’n’accordéon
Les microssillons
Cha l’fesot réver

Il véyot déjà Paris, l’Olympia,
Rimplachant d'sus’ l’tas,
Johnny Hallyday
Mais l’jour qu’i canta
Dins l’vieux cinéma
Alors i arriva
C’qu’i devot arriver

I pleuvot des tomates,
Des tomates, des tomates
Et l’paufe garchon, i savot bien
Qu’i étot marqué par le destin,
Mais i s’disot pour se faire eune raison
Ch’aurot pu ête la saison des melons.


A tout’s les misères
Qu’il a eu sur terre
I a pas pu s’y faire
I a pas résisté
Et ché t'à Fouquières
Tout près d’ sin grand-père
Dins le vieux cim’tière
Qu’il est interré

Ché par amitié
Qu’l’aute jour in a s’mé
Des belles tiotes pinsées
I les aimot tant
Quind in y est r’tourné
Deux, tros mos après
In est tous restés
Comme deux ronds d’flan.

I poussot des tomates,
Des tomates, des tomates
Et l’paufe garchon, i savot bien
Qu’i étot marqué par le destin,
Mais in s’disot pour se faire eune raison
Ch’aurot pu ête la saison des melons.


RETOUR-MENU.PNG



chansons2.PNG

Repost 0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 17:36
Les Capenoules vous saluent bien

 

 


Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

  Is sont pus beurrés qu’paillard, pour l’petit jamais in r’tard
Is n’cantent pas comme des p’tits saints, les Capenoules vous saluent bien

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Eul’pépère , eul’mémère, is couch’totent toudis tout nus
All’mis pépère in colère, i’a mordu mémère à l’cul

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

À Lille toutes les vièles bigotes marchent toudis les yeux baissés
Ch’est pour vire dins vos culottes, si vot’zizi, i’est bien rintré

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Eul’curé d’St Sauveurs, i’est mort, i pétra pus
Les ojieaux n’ont pas eu peur, faire sin nid dins l’tro sin cul

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Eune famile eud’misérapes, n’airiant pus rin pou s’cauffer
Un soir, is ont quié su’l’tape, pou s’cauffer à la fumée

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

L’aut’jour, in passant place Verte, j’attinds un ojieau péter
Cha provot que chelle tchiote biête, all’avot pas l’tro d’cul bouché

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Em’grand-mère est d’Armintières, elle aime bin les bonnes peimmes-tierre
Mais elle préfère les cornichons, qui poussent dedins les patalons

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Eud’D’siré à l’opéra, s’est conduit comme un goujat
Avec’eul’pieau d’ses roupettes, i’a bouché l’trou d’s’clarinette

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

D’siré d’jà dins sin berceau, ch’étot un p’tit cul'd'salaud
I taquinot s’vièle nourrich’, ch’a’l’faijot rire jusqu'à s’qu’elle pich’

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Désiré i’a eune quéquette, pas plus grosse qu’eune allumette
I s’in sert pour faire pipi. Vive D’siré et sin zizi !

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Quand D’siré monte à ballon, i’a tell’mint l’système si long
Quand atteignant l’atmosphère, l’pieau d’ses coules, alle traîne par terre

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Quand D’siré va in vélo, à ch’t’heure euj’vous dit l’plus bieau
Quind i pédale à perde haleine, i prind sin zizi dins’l’chaine

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !

Ch’est comme eul’coq du villach’, i’a toudis la queue dins l’vint
N’a pas grindmint dins’l’voisinach’, qui pourottent en faire autant

Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !
Paillards et sans chichi, vive les Chti-mis !



RETOUR-MENU.PNG



chansons2.PNG
Repost 0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 16:31
In a fondé eune société (Les Capenoules)


http://youtube.com/watch?v=21cualvxgSY


 

L’Société des Grosses Biroutes

In a fondé eune Société, in a fondé eune société, eune société
Où sont admis tous les jeunes gens de 18 à 60 ans, de 18 à 60 ans
Suffit d’avoir eune grosse biroute
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

 

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Quind l’Société elle s’ra prospère, quind l’Société elle s’ra prospère, elle s’ra prospère
In aquiét’ra un bieau drapeau avec eune biroute in haut, avec eune biroute in haut
Et in dira quelle bielle biroute
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Quand l’président, i’s’marira ; quand l’président, i’s’marira ; i’s’marira
In ira tous à sin mariach’, avec eune boit’eut’cirach’, avec eune boit’eut’cirach’
Et in’i astiqu’ra s’biroute
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Quind l’président, i mourira ; quind l’président , i mourira, ; i mourira
In ira tous à s’n’interr’mint, avec’eus’biroute dins’s’main, avec’eus’biroute dins’s’main
Et in f’ra braire nos biroutes
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Et quand la geurre elle éclat’ra, et quand la guerre elle éclat’ra, elle éclat’ra
In ira tous à la frontière, avec’eus’biroute in l’air, avec’eus’biroute in l’air
In s’batira à coups d’biroutes
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !



RETOUR-MENU.PNG



chansons2.PNG
Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 22:00
Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 11:30
Du qui sont?

"Dù qu'i sont" : Magnifique chanson écrite par Monsieur Guy DUBOIS
Chanté ici par RENAUD (Album "Renaud Cante el' Nord")
Pour illustrer cette chanson, petit montage d'images extraite du film "Germinal"





RETOUR-MENU.PNG



chansons2.PNG
Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 20:13

Le petit Quinquin


Le ptit QUINQUIN l'hymne des chti vive les gars du nord
envoyé par fanclubdelatruffiere2


{Refrain:}
Dors, Min p'tit quinquin,
Min p'tit pouchin, Min gros rojin
Te m'fras du chagrin
Si te n'dors point ch'qu'à d'main"

Ainsi, l'aut' jour eun' pauv' dintellière,
In amiclotant sin p'tit garchon
Qui d'puis tros quarts d'heure, n'faijot qu'braire?
Tâchot d'linformir par eun' canchon
Ell' li dijot : Min Narcisse,
D'main, t'aras du pain n'épice
Du chuc à gogo
Si t'es sache et qu'te fais dodo !
{au Refrain}

Et si te m'laiche faire eun'bonn'semaine
J'irai dégager tin biau sarrau,
Tin pantalon d'drap, tin giliet d'laine...
Comme un p'tit milord te s'ras farau !
J't'acat'rai, l'jour de l'ducasse
Un porichinell' cocasse,
Un turlututu,
Pour jouer l'air du capiau-pointu...
{au Refrain}

Nous irons dins l'cour Jeannette-à-Vaques
Vir les marionnett's. Comme te riras,
Quand t'intindras dire : "Un doup pou' Jacques !"
Pa' l'porichinell' qui parl' magas
Te li mettras din s'menotte,
Au lieu d' doupe, un rond d'carotte !
It' dira merci !...
Pins' comme nous arons du plaisir !...
{au Refrain}

Et si par hasard sin maite s'fâche,
Ch'est alors Narcisse, que nous rirons !
Sans n'n'avoir invi', j'prindrai m'n air mache
J'li dirai sin nom et ses surnoms,
J'li dirai des faribolles
I m'in répondra des drôles
Infin un chacun
Verra deux pestac' au lieu d'un
{au Refrain}

Allons serr' tes yeux, dors min bonhomme
J'vas dire eun' prière à P'tit Jésus
Pou' qu'i vienne ichi, pindant tin somme,
T'fair'rêver qu'j'ai les mains plein's d'écus,
Pour qu'i t'apporte eun'coquille,
Avec du chirop qui guile
Tout l'long d'tin minton,
Te poulèqu'ras tros heur's de long !...
{au Refrain}

L'mos qui vient, d'Saint'Nicolas ch'est l'fête
Pour sûr, au soir, i viendra t'trouver
It' f'ra un sermon, et t'laich'ra mette
In d'zous du ballot, un grand painnier.
I l'rimplira, si tes sache,
D'séquois qui t'rindront bénache,
San cha, sin baudet
T'invoira un grand martinet
{au Refrain}

Ni les marionnettes, ni l'pain n'épice
N'ont produit d'effet. Mais l'martinet
A vit' rappajé l' petit Narcisse,
Qui craignot d'vir arriver l'baudet
Il a dit s'canchon dormoire...
S'mèr' l'a mis dins s'n ochennoire :
A r'pris sin coussin,
Et répété vingt fos che r'frain.
{au Refrain}



RETOUR-MENU.PNG



chansons2.PNG
Repost 0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 18:01


undefined
Bienvenue chez les Ch'tis
Un film de Dany Boon


Sortie le 27 février 2008




EXTRAIT:





Bienvenue chez les Chtis - Bande-Annonce


Philippe Abrams est directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie, dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, Philippe fraude afin d’obtenir une mutation sur la Côte d’Azur. Mais il est démasqué: il sera muté à Bergues, petite ville du Nord.
Pour les Abrams, sudistes pleins de préjugés, le Nord c’est l’horreur, une région glacée, peuplée d’êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le « cheutimi ». Philippe ira seul. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami : Antoine, le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive et aux amours contrariées. Quand Philippe revient à Salon, Julie refuse de croire qu’il se plait dans le Nord. Elle pense même qu’il lui ment pour la ménager. Pour la satisfaire et se simplifier la vie, Philippe lui fait croire qu’en effet, il vit un enfer à Bergues.
Dès lors, sa vie s’enfonce dans un mensonge confortable : quinze jours durant, il s’éclate dans le Nord en compagnie d’Antoine, et un week-end sur deux, il se fait choyer par sa femme qui surmonte peu à peu sa dépression. Tout va bien, jusqu’au jour où Julie décide de rejoindre Philippe à Bergues pour mieux l’aider à traverser ce qu’elle croit être une épreuve.
Philippe est obligé d’avouer à Antoine et son équipe qu’il les a décrits comme des barbares à son épouse. Il les supplie de se comporter comme tels pour couvrir son mensonge et effrayer Julie afin qu’elle reparte très vite. De mauvaise grâce, les employés de Philippe se prêtent à la mascarade et font passer à Julie le pire séjour de sa vie.
Mais Julie découvre la supercherie… 




INTERVIEW DE DANY BOON:





undefined
Repost 0