Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 09:53

Voila une poésie suivies d'histoires drôles
ce n'est pas le même registre certes, mais ils ont le point commun d'avoir été trouvé sur
ch'ti.org



http://www.chti.org/chti/poesies/index.php

Réverie d'un Chtimi            (ENAKRYST)


Un bio matin fort co
A ch’terasse d’café
In chtimi buvot in d’mi
T’nant d’in s’main eun bone bière eud chti
L’aut’main sus s’minton,
Longuemint y ravisot
L’ojeau su tôt.

Douchemint l’ojeau passot su l’nochère
Qui berloquot, car y pouvot tcherre
Et pourtin y cantot
Tout contin y fretillot.

L’chtimi pensot alors tut haut :
« Ha ! qu’j’voudro ête t’ojeau »
Car j’volro toudis plus haut
Pour vir grinmint ch’est gins et l’monde d’en haut
J’touch’ro eud min r’gard eud mineur eud fond
Chocun’des biautés eud ch’monde… 


http://www.chti.org/chti/histoires/index.php

 
C'est une institutrice qui est envoyée dans une école dans laquelle les enfants ont un langage patois prononcé.
L'institutrice commence :
- Bon, les enfants, vous allez me dire ce que vous avez eu comme cadeau de Noël.
Un premier enfant lève la main et dit :
- Mi, à Noël, j'ai eu inne poupée qui piche et qui cante
- On ne dit pas cela comme ça, dit l'institutrice. On dit : "Moi , à Noël, j'ai eu une poupée qui fait pipi et qui chante".

Un autre enfant lève la main et dit :
- Mi, à Noël, j'ai eu inne carette qui fonche à toute berzing
- On ne dit pas cela comme ça, dit l'institutrice. On dit : "Moi , à Noël, j'ai eu une voiture qui roule à toute allure".

Un troisième lève la main et dit:
- Mi, à Noël, j'ai eu in vélo
- C'est très bien, dit l'institutrice, et un beau ?
- Nin, in fer


 
Cafougnette marche dins'ch'désert in portant inne portière ed'carrette. I rinconte inne troupe ed'légionnaire qui li d'minde:
- Pourquoi avoir une portière si loin dans le désert ?
Cafougnette répond:
- Comme cha, quand j'ai caud, i'm'suffit ed'baicher ch'carreau pou avoir d'lair !

RETOUR-MENU.PNG
Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 08:57
undefined



 Voila un site trouvé sur internet:  http://www.chti.org/index.php (cliquez ici )

Logo.jpg

 




  Personnellement j'apprécies ce site car ilregroupe des histoires drôles (à lire ou écouter!) ce que je n'avais jamais vu ailleurs!
L'histoire des mineurs est à la fois bien écrite et bien présenté.
Il y a aussi une rapide présentation du Nord pas de Calais.

je vous mets la description de l'auteur:


Que trouve-t-on sur le site ?

   Ce site est axé sur trois sujets très importants pour moi :
Le Ch'ti :
  •  Le glossaire : vous trouverez sur ce site une base de données de près de 2400 mots ou expressions Ch'ti avec un moteur de recherche.
  •  Les histoires drôles : j'ai commencé à rassembler dans une base de données des histoires drôles en Ch'ti avec enregistrements sonores :o)
  •  Des chansons et des poésies
Le Nord-Pas-de-Calais : Pour l'instant, vous trouverez des informations et photos de quelques villes et villages que je connais bien. Vous trouverez aussi quelques recettes de cuisine.
Les mineurs et leur environnement de travail : pour l'instant, vous ne trouverez qu'un résumé sans prétention sur la catastrophe de Courrières.


RETOUR-MENU.PNG
Repost 0
Published by Rire aux larmes - dans Les autres sites
commenter cet article
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 18:01


undefined
Bienvenue chez les Ch'tis
Un film de Dany Boon


Sortie le 27 février 2008




EXTRAIT:





Bienvenue chez les Chtis - Bande-Annonce


Philippe Abrams est directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie, dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, Philippe fraude afin d’obtenir une mutation sur la Côte d’Azur. Mais il est démasqué: il sera muté à Bergues, petite ville du Nord.
Pour les Abrams, sudistes pleins de préjugés, le Nord c’est l’horreur, une région glacée, peuplée d’êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le « cheutimi ». Philippe ira seul. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami : Antoine, le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive et aux amours contrariées. Quand Philippe revient à Salon, Julie refuse de croire qu’il se plait dans le Nord. Elle pense même qu’il lui ment pour la ménager. Pour la satisfaire et se simplifier la vie, Philippe lui fait croire qu’en effet, il vit un enfer à Bergues.
Dès lors, sa vie s’enfonce dans un mensonge confortable : quinze jours durant, il s’éclate dans le Nord en compagnie d’Antoine, et un week-end sur deux, il se fait choyer par sa femme qui surmonte peu à peu sa dépression. Tout va bien, jusqu’au jour où Julie décide de rejoindre Philippe à Bergues pour mieux l’aider à traverser ce qu’elle croit être une épreuve.
Philippe est obligé d’avouer à Antoine et son équipe qu’il les a décrits comme des barbares à son épouse. Il les supplie de se comporter comme tels pour couvrir son mensonge et effrayer Julie afin qu’elle reparte très vite. De mauvaise grâce, les employés de Philippe se prêtent à la mascarade et font passer à Julie le pire séjour de sa vie.
Mais Julie découvre la supercherie… 




INTERVIEW DE DANY BOON:





undefined
Repost 0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 17:46

I bot un d'mi   (Simon Colliez) 

 

I bot un d'mi : Simon Colliez - Ma-Tvideo France2
I bot un d'mi : Simon Colliez - Ma-Tvideo France2



L'aute jour min bieau frère i s'amène à m'maison

I'm dit comme cha Marcel, ti qu'as jamais sorti
Éd'main j'vais à Paris, si té veux v'nir, viens avec mi
Pinsez qu'j'étos contint mi, qui n'sus jamais sorti
Plus loin que min pat'lin, enfin j'allos vir Paris
In visit'ra tous ches musées, paraît qu'ch'est bieau à vir

L'lend'main nous v'là partis, min bieau frère eum'soeur pis mi
On sommes arrivés sus l'coup d'dix heures éd'd'mi
Él'premier truc qu'à faire i'm dit, ch'est d'aller boire un d'mi
Car pour un Ch'ti mi, ç'qui compte ch'est un d'mi

Quand un Ch'ti mi i'est d'sortie, quo qui bot à vô avis
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Quand un Ch'ti mi i'est in nache, pour s'ardonner du courache
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Et pis l'jour équ'cha va mal, pour s'armonter sin moral
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Eunne pression, un jus d'houblon, quand ça mousse ch'est toudis bon
I bot un d'mi, I bot un d'mi

Dins l'premier café on sommes rintrés
Un homme in noir et blanc, i s'amène sus nous
Et i nous dit comme cha: "Pour ces m'sieurs dames qu'est-ce que ce sera?"
Eh bin, min tchiot loute te vas nous mette tros d'mi
I'm ravise d'un drôle d'oeul, i n'avot rien compris
Trente six coups j'ai dû i dire que c'qu'in voulot ch'est tros d'mis
Car pour un Ch'ti mi, ç'qui compte ch'est un d'mi

Quand un Ch'ti mi i'est d'sortie, quo qui bot à vô avis
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Quand un Ch'ti mi i'est in nache, pour s'ardonner du courache
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Et pis l'jour équ'cha va mal, pour s'armonter sin moral
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Eunne pression, un jus d'houblon, quand ça mousse ch'est toudis bon
I bot un d'mi, I bot un d'mi

Quand un Ch'ti mi i'est d'sortie, quo qui bot à vô avis
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Quand un Ch'ti mi i'est in nache, pour s'ardonner du courache
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Et pis l'jour équ'cha va mal, pour s'armonter sin moral
I bot un d'mi, i bot un d'mi
Eunne pression, un jus d'houblon, quand ça mousse ch'est toudis bon
I bot un d'mi, I bot un d'mi

Eunne pression, un jus d'houblon, quand ça mousse ch'est toudis bon
I bot un d'mi, I bot un d'mi

 RETOUR-MENU.PNG
Repost 0